Please select your page

Séminaire sur les Incoterms

La Chambre algérienne de commerce et d'industrie (Caci) et le Comité national algérien de la Chambre de commerce internationale organisent, avec le soutien de la Chambre de commerce internationale (ICC) aujourd'hui à l'hôtel Hilton à Alger, un séminaire portant sur les Incoterms.

La Chambre algérienne de commerce et d'industrie (Caci) et le Comité national algérien de la Chambre de commerce internationale organisent, avec le soutien de la Chambre de commerce internationale (ICC) aujourd'hui à l'hôtel Hilton à Alger, un séminaire portant sur les Incoterms.

Cette rencontre sera animée, par d'éminents experts nationaux et internationaux.

Ainsi, maître Christoph Martin Radtke, co-président du Comité international de rédaction des Incoterms 2010 de ICC et président de la Commission ICC France, développera une conférence relative au "Droit et pratiques du commerce" alors que Emily O'Connor, secrétaire exécutive de la commission de ICC axera son intervention sur le droit et les pratiques du commerce, tandis que maître Farid Ben Belkacem, avocat d'affaires, président de la commission ICC Algérie insistera sur le thème du commerce et l'investissement en tant que membre du comité d'arbitrage de la Caci.

De son côté, Mouzaï Wassila, présidente de la commission ICC Algérie, apportera des éclaircissements sur le sujet de la banque, des assurances et des service financiers. Aussi, d'autres conférenciers expliqueront également les objectifs et la portée des incoterms, tels que les communications de Abdenour Azzedine, expert international, Boukhames Naïma, experte technique bancaire, maître Hamouda Samir, avocat, et Hamdaoui Saïd, expert financier. Les experts définissent les Incoterms comme étant l'apanage exclusif du commerce international.

Les Incoterms résultent, soulignent-ils, "d'une codification des modalités d'une transaction commerciale mise en place par la Chambre de Commerce Internationale. Chaque modalité est codifiée par trois lettres et est indissociable du lieu de livraison auquel elle s'applique". Ils précisent que "le but des Incoterms est de fournir une série de règles internationales pour l'interprétation des termes commerciaux les plus couramment utilisés en commerce extérieur".

Et d'ajouter que "ces termes définissent les obligations du vendeur et de l'acheteur lors d'une transaction commerciale, le plus souvent internationale, mais qui peut également s'établir entre des opérateurs nationaux ou communautaires. Ils concernent essentiellement les obligations des parties à un contrat de vente, en ce qui concerne la livraison de la marchandise vendue, la répartition des frais et des risques liés à cette marchandise, ainsi que la charge des formalités d'export et d'import".

Cette rencontre sera animée, par d'éminents experts nationaux et internationaux. Ainsi, maître Christoph Martin Radtke, co-président du Comité international de rédaction des Incoterms 2010 de ICC et président de la Commission ICC France, développera une conférence relative au "Droit et pratiques du commerce" alors que Emily O'Connor, secrétaire exécutive de la commission de ICC axera son intervention sur le droit et les pratiques du commerce, tandis que maître Farid Ben Belkacem, avocat d'affaires, président de la commission ICC Algérie insistera sur le thème du commerce et l'investissement en tant que membre du comité d'arbitrage de la Caci.

De son côté, Mouzaï Wassila, présidente de la commission ICC Algérie, apportera des éclaircissements sur le sujet de la banque, des assurances et des service financiers. Aussi, d'autres conférenciers expliqueront également les objectifs et la portée des incoterms, tels que les communications de Abdenour Azzedine, expert international, Boukhames Naïma, experte technique bancaire, maître Hamouda Samir, avocat, et Hamdaoui Saïd, expert financier. Les experts définissent les Incoterms comme étant l'apanage exclusif du commerce international.

Les Incoterms résultent, soulignent-ils, "d'une codification des modalités d'une transaction commerciale mise en place par la Chambre de Commerce Internationale. Chaque modalité est codifiée par trois lettres et est indissociable du lieu de livraison auquel elle s'applique". Ils précisent que "le but des Incoterms est de fournir une série de règles internationales pour l'interprétation des termes commerciaux les plus couramment utilisés en commerce extérieur".

Et d'ajouter que "ces termes définissent les obligations du vendeur et de l'acheteur lors d'une transaction commerciale, le plus souvent internationale, mais qui peut également s'établir entre des opérateurs nationaux ou communautaires. Ils concernent essentiellement les obligations des parties à un contrat de vente, en ce qui concerne la livraison de la marchandise vendue, la répartition des frais et des risques liés à cette marchandise, ainsi que la charge des formalités d'export et d'import".

Source : Amar Aouimer, le Midi Libre - 19/01/2014.

Newsletter

Veuillez renseigner les champs suivants :

Recevoir

×